Accélérer le déploiement de l’énergie solaire sur la planète

Le déploiement des projets solaires, notamment dans les pays en développement, fait encore face à de nombreux obstacles politiques, règlementaires, techniques et financiers. L’ASI ambitionne d’y remédier, en mobilisant l’expertise des grandes institutions techniques et financières, en diffusant la connaissance et l’échange de bonnes pratiques, et en assurant l’appropriation des Etats membres à haut niveau politique.

Lancée à la COP 21, l’ASI s’est fixé pour objectif le déploiement de 1 000 gigawatts de capacités solaires supplémentaires à horizon 2030 et de mobiliser plus de 1 000 milliards de dollars d’investissements d’ici 2030.

 L’Alliance solaire internationale forme les acteurs de terrain, promeut la mobilisation de financements, diffuse les connaissances techniques et sensibilise à l’offre solaire sur les secteurs les plus porteurs pour ses Etats membres. L’objectif : accompagner les Etats membres à définir une réserve de projets finançables et accélérer leur mise en œuvre.

Nous sommes à un moment de l’histoire où nous pouvons créer une réelle incitation qui assure que nous ne nous concentrions pas uniquement sur l’énergie renouvelable, mais sur l’énergie renouvelable responsable.
Dr. Ajay Mathur, Directeur général de l’Alliance solaire internationale

Les deux principaux moyens d’action de l’Alliance solaire internationale soutenus par la France sont : 

  • la réduction des risques financiers pour investir dans les projets solaires, notamment dans le cadre de l’initiative SRMI (Sustainable Renewables Risk Mitigation Initiative), lancée en septembre 2019 avec la Banque mondiale et l’Agence française de développement ;
  • la formation et le renforcement de capacités, via le programme STAR-C (Solar Technology Applications Resources Center), en partenariat avec l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI). 

L’ASI a également lancé plusieurs programmes sectoriels visant à améliorer l’offre sur certains segments du marché solaire (applications agricoles, mini-réseaux, toitures solaires, e-mobilité, parcs solaires, refroidissement solaire).

micro

 

Pour en savoir plus

L’Alliance solaire internationale repose sur un accord cadre ouvert, depuis 2020 à l’adhésion de tous les membres de l’ONU. 

L’assemblée annuelle prend les grandes décisions et valide les orientations. Un comité permanent et quatre comités régionaux préparent l’assemblée. 
Le secrétariat, dirigé par le directeur général, pilote les activités. La France a déployé un expert détaché pour appuyer le Secrétariat.

L’ASI comprend à ce jour 80 Etats membres, 22 pays sont en voie d’accession, ainsi qu’un grand nombre d’institutions internationales partenaires. (www.isolaralliance.org/membership/countries)

Le secrétariat de l’ASI publie chaque année un rapport d’activités disponible ici : www.isolaralliance.org/publications/annual-reports

 L'ASI publie également des rapports sur la faisabilité du déploiement solaire au sein des pays membres : https://isolaralliance.org/publications/publication

www.isolaralliance.org/
info@isolaralliance.org
Pour les journalistes : www.isolaralliance.org/media/enquiry