One Planet Lab : Travaux 2019

En 2019, le One Planet Lab a émis un certain nombre de recommandations et de propositions d’actions autour des axes de travail suivants :

  • La lutte contre le réchauffement climatique : maintenir et accroître la mobilisation des acteurs, notamment au travers de la coalition neutralité carbone (objectif d’élargissement de la coalition et de prise d’engagement de nouveaux pays) ; identifier les secteurs à fort enjeux sur la réduction des émissions et notamment ré-engager les acteurs sur l’efficacité énergétique
  • La protection des océans : renforcer la lutte contre la pollution, notamment plastique grâce à des engagements du secteur privé (transport maritime, secteur de la mode)
  • La préservation de la biodiversité : avec un focus sur une utilisation durable des sols et le déploiement de l’agro-écologie
  • La mobilisation de la finance : Mobilisation des banques multilatérales de développement et les institutions internationales de financement du développement face aux défis du financement des biens publics globaux du xxie siècle ; renforcement de l’adoption de standard de reporting extra financier (TCFD) ; renforcement des mécanismes de financement des infrastructures vertes.

One Planet Lab : Travaux 2020

En plein cœur de la pandémie, le One Planet Lab s’est réuni pour réaffirmer que la préservation de l’environnement, la lutte contre le changement climatique et la préservation de la biodiversité sont des piliers d’une société plus résiliente et juste. La crise et son origine ont renforcé la prise de conscience des acteurs publics et privés. Cette crise doit être le moteur d’une accélération de la transformation de l’économie, permettant d’amorcer la transition des secteurs les plus impactant, de favoriser la création d’emplois et de poursuivre la transformation du secteur financier.
 

One Planet Lab : Travaux 2021

Le monde vient de traverser une crise massive et sans précédent : une crise sanitaire mondiale dont les conséquences sociales et économiques sont loin d'être derrière nous. En parallèle, nos sociétés ne sont pas encore adaptées au changement global en cours de notre environnement. Les alertes sont pourtant multiples : le dernier rapport du GIEC et le récent rapport des Nations unies sur les émissions 2021, montrent que nous sommes sur la voie d'une augmentation catastrophique de la température mondiale d'environ 2,7 degrés Celsius. La prise de conscience n'a jamais été aussi forte et pourtant, les efforts ne sont pas à la hauteur des besoins.

 

Accroître la mobilisation collective et renforcer la dynamique de collaboration des acteurs publics, privés et citoyens est ainsi au cœur de la réflexion menée cette année dans le cadre du One Planet Lab. Ses experts et acteurs se sont ainsi engagés sur les axes de travail suivants :

 

Collaborer sur le prix du carbone : les enjeux et les étapes pour décarboner nos économies

La cohérence entre les politiques et stratégie de neutralité carbone mises en place au niveau national est un élément clé pour répondre à l’ambition globale de réduction des émissions, et en particulier celle des politiques de tarification carbone.  Redéfinir objectivement les termes du débat, les enjeux géopolitiques et techniques ainsi que les instruments adéquates font partie des objectifs de ce travail.

 

Déployer le potentiel de la finance mixte 

Le financement de la transition écologique doit s’appuyer sur un effort commun entre partenaires publics et privés. Depuis plusieurs années, de nombreux acteurs institutionnels et privés soulignent le potentiel des financements mixtes pour accélérer les investissements en faveur du climat, de la biodiversité ou du développement sans en définir les lignes directrices. Le travail du Lab vise ainsi à fournir un cadre d'action légitime pour mobiliser des financements publics à ces fins.

Retrouver la présentation du rapport des travaux du Lab et le rapport dans son intégralité.

 

Financer la transition agro-écologique

Le secteur agro-alimentaire étant l'un des principaux secteurs ayant un impact sur la biodiversité et le climat, il en est également dépendant et source de solutions pour lutter contre le changement climatique et la perte de biodiversité. Au cœur de la convergence des agendas climat & biodiversité, une mutation massive et rapide est conditionnée par la mobilisation des financements, notamment privés, nécessaires pour accompagner les entreprises et les agriculteurs dans leur transition. Ce travail visera à identifier les mécanismes existants et à créer pour amorcer une transition à plus grande échelle.

 

Développer l’économie circulaire à l’international 

La prise de conscience des limites des modèles de consommation actuels n'a jamais été aussi importante dans la société. Bien que l'économie circulaire soit l’une des clés de la transformation nécessaire dans tous les secteurs, elle n'en demeure qu'au stade de concept dans l’action internationale sur l'environnement. Ce travail saisit l’opportunité de repenser la chaîne de valeur et d’identifier les marges d'amélioration pour un niveau plus élevé de traçabilité.