Les parrains

Le Lab réunit des personnalités de tous horizons : représentants d'institutions publiques, responsables associatifs, entrepreneurs, universitaires, représentants d'institutions financières... Parmi ces personnes de haute stature, quatre en sont les parrains: Bertrand Bradé (Bleu like an Orange sustainable Capital), Sylvie Goulard (Banque de France), Paul Polman (Unilever Foundation, IMAGINE) and Nick Stern (London School of Economics).


 

Betrand Bradé

Bertrand BRADÉ  (France)

Bertrand Badré est aujourd’hui Directeur Général et Fondateur du fonds d’investissement Blue like an Orange Sustainable Capital. Il a été auparavant Directeur Général de la Banque mondiale, directeur financier du groupe de la Banque Mondiale, mais aussi directeur financier du groupe à la Société Générale et au Crédit Agricole et a fait partie de l'équipe diplomatique du président Jacques Chirac en tant que représentant personnel adjoint pour l'Afrique. Il a commencé sa carrière à Paris en tant qu'inspecteur, puis chef adjoint, du service d'audit du ministère français des finances.
Bertrand Bradé a écrit deux livres "Can Finance Save the World ?" préfacé par Emmanuel Macron et Gordon Brown, traduit en plusieurs langues et "Voulons-nous (sérieusement) changer le monde ? ", préfacé par Erik Orsenna. Il a également publié des articles dont "From Billions to Trillons : MDBs contributions to financing for development", le premier rapport conjoint du FMI, de la BEI, des banques régionales multilatérales de développement et du Groupe de la Banque mondiale.

Sylvie Goulard

Sylvie GOULARD  (France)

Ancienne ministre des armées et ancienne députée européenne, Sylvie Goulard est Sous-Gouverneur de la Banque de France depuis janvier 2018. Au sein de la Banque de France, son portefeuille comprend la stabilité financière liée au climat (Réseau pour le verdissement du système financier (RNVF), Stabilité financière et opérations (DGSO)) et toutes les questions liées à la finance durable.
Elle a également été membre du Parlement européen (Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe) de 2009 à 2017 où elle était membre de la commission des affaires économiques et monétaires.
Chargée par le président Français Emmanuel Macron, elle coordonne les représentants français dans et autour de la Task Force for nature related disclosure (TNFD).

Paul Polman

Paul POLMAN  (Pays Bas)

Influenceur, chef d'entreprise, militant, co-auteur de "Net Positive : how courageous companies thrive by giving more than they take". Paul Polman s'efforce d'accélérer l'action des entreprises pour lutter contre le changement climatique et les inégalités. En tant que PDG d'Unilever (2009-2019) il a été décrit comme « un PDG exceptionnel de la dernière décennie » par le Financial Times et a démontré qu'un modèle multipartite à long terme allait de pair avec d'excellentes performances financières. Paul était membre du groupe de haut niveau du Secrétaire Général des Nations unies qui a élaboré les objectifs de développement durable (ODD) et, en tant que défenseur actif des ODD, il continue à travailler avec des organisations mondiales et dans l'ensemble de l'industrie pour faire avancer le programme de développement 2030. Son livre "Net Positive", est un appel aux armes à l'intention des chefs d'entreprise. Il explique comment créer des entreprises nettes positives qui tirent profit de la résolution des problèmes du monde plutôt que de les créer. Il a co-fondé et préside IMAGINE, une entreprise sociale dédiée au changement des systèmes, la B Team et la Saïd Business School, et il est vice-président du Pacte Mondial des Nations unies et président honoraire de la Chambre de commerce internationale, qu'il a dirigée pendant deux ans.

Nicholas Stern

Nicholas STERN  (Royaume Uni)

Économiste de renom, Nick Stern est président du Grantham Research Institute on Climate Change and the Environment, professeur IG Patel d'économie et de gouvernement et Directeur de l'India Observatory à la London School of Economics. Il a également été premier vice-président de la Banque mondiale de 2000 à 2003. Lorsqu'il était au service du gouvernement britannique en tant que chef du service économique, Nicholas Stern a produit un rapport sur l'économie du changement climatique, le "rapport Stern" (2006). Ce rapport souligne le besoin urgent d'un changement de paradigme dans l'économie actuelle et le changement climatique. Il copréside également la Commission mondiale pour l'économie et le climat avec Ngozi Okonjo-Iweala et Paul Polman. Ses recherches et publications ont porté sur l'économie du changement climatique, le développement économique et la croissance, la théorie économique, la réforme fiscale, les politiques publiques et le rôle de l'État et des économies en transition. Il a publié plus de 15 livres et 100 articles.


Les membres: une task force internationale avec des experts divers et variés.

En somme des quatre parrains, vingt-huit personnalités reconnues pour leurs expertises et leur détermination à agir se sont engagées dans la réflexion sur les quatre thèmes prioritaires du Lab: lutte contre le changement climatique, protection des océans, préservation de la biodiversité et mobilisation de la finance.


 

Masood Ahmed

Masood AHMED  (Royaume Uni)

Masood Ahmed est aujourd'hui président du Center for Global Development (CGD). Il a rejoint le CGD en janvier 2017, couronnant une carrière de 35 ans à mener des initiatives de politique de développement économique liées à la dette, à l'efficacité de l'aide, au commerce et aux perspectives économiques mondiales au sein de grandes institutions internationales, dont le Fonds monétaire international (FMI), la Banque mondiale et le Département pour le développement international (DFID). Au FMI, il a été directeur du département du Moyen-Orient et de l'Asie centrale pendant huit ans. Ce poste lui a valu les éloges de la directrice générale Christine Lagarde, qui le qualifia de "leader visionnaire". Il a également été directeur des relations extérieures du FMI et directeur adjoint du département de l'élaboration et de l'examen des politiques. De 2003 à 2006, M. Ahmed a occupé le poste de directeur général des politiques et des affaires internationales au sein du ministère britannique du développement international (DFID) où il conseillait les ministres britanniques sur les questions de développement et supervisait les relations du Royaume-Uni avec les institutions internationales de développement telles que la Banque mondiale. M. Ahmed est un expert de premier plan de l'économie du Moyen-Orient, ayant siégé au conseil consultatif du LSE Middle East Center, ainsi qu'au Global Agenda Council on the Middle East and North Africa du Forum économique mondial.

Amar Bhattacharya

Amar BHATTACHARYA  (Inde)

Amar Bhattacharya est Senior Fellow au Center for Sustainable Development, hébergé par le programme Global Economy and Development de Brookings. Ses domaines d'intérêt sont l'économie mondiale, le financement du développement, la gouvernance mondiale et les liens entre le climat et le développement. Il était directeur du Groupe des 24 (G24) pendant 7 ans, un groupe intergouvernemental de ministres des finances et de gouverneurs de banques centrales de pays en développement. Ce poste lui a permis de participer activement aux discussions économiques mondiales et d’être un représentant clé des points de vue des pays en développement. Avant de prendre ses fonctions au sein du G24, M. Bhattacharya a mené une longue carrière à la Banque mondiale. Son dernier poste était celui de conseiller principal et de chef du groupe de politique internationale et de partenariat où il était le point focal de l'engagement de la Banque auprès des principaux groupements et institutions internationaux tels que le G7/G8, le G20, le FMI, l'OCDE et le Secrétariat du Commonwealth. À travers ces différents postes, M. Bhattacharya s'est engagé depuis longtemps dans la recherche et les discussions politiques sur l'économie mondiale et ses retombées, l'architecture financière internationale, le financement du développement et le programme de gouvernance mondiale, y compris le rôle et la réforme des institutions financières internationales.

Patrick Bolton

Patrick BOLTON  (Ireland)

Patrick Bolton est professeur de commerce "Barbara et David Zalaznick" à l'université de Columbia et professeur invité à l'Imperial College de Londres. Il codirige le "Center for Contracts and Economic Organization" à la Columbia Law School, est l'ancien président de l'American Finance Association, membre de l'Econometric Society, de l'American Academy of Arts and Sciences et membre correspondant de la British Academy.
Ses domaines d'intérêt sont la théorie des contrats, la finance d'entreprise, la gouvernance d'entreprise, les banques, la dette souveraine, l'économie politique, le droit et l'économie et l'investissement durable. Plus précisément, un point central de son travail porte sur l'allocation des droits de contrôle et de décision aux parties contractantes lorsque les contrats à long terme sont incomplets. Cette question est pertinente dans de nombreux domaines contractuels différents, notamment : le choix par l'entreprise de la structure optimale de la dette, la gouvernance d'entreprise et la structure optimale de la propriété de l'entreprise, l'intégration verticale et la conception de la constitution.

Thomas Buberl

Thomas BUBERL  (Allemagne)

Directeur général et administrateur d'AXA depuis 2016, Thomas Buberl dispose d'une grande expertise dans les domaines de l'assurance et de la banque, comme le confirme sa distinction de "Young Global Leader" par le Forum économique mondial en 2008. Avant de commencer sa carrière chez AXA en 2012, il a occupé des postes de haut niveau au Boston Consulting Group, à Winterthur et à Zurich Financial Services, où il était CEO pour la Suisse. Ce n'est qu'ensuite qu'il a rejoint AXA en tant que CEO d'AXA Konzern AG (Allemagne). Par la suite, il a été, entre autres, directeur général de la Global Business Line for the Health Business, responsable de la Global Business Line Life & Savings et directeur général adjoint d'AXA. Sous sa direction, AXA s'engage de plus en plus dans la préservation de la biodiversité et s'oriente progressivement vers une gestion plus durable des investissements et des assurances. Le renforcement de ses exigences en matière d'investissement et d'assurance dans les activités qui contribuent activement à la déforestation, et son action en tant que membre fondateur de la "Taskforce on Nature-related Financial Disclosures" illustrent parfaitement cet engagement. Cette dernière initiative joue un rôle clé dans le développement d'un cadre de reporting pour les institutions financières afin d'identifier et d'analyser les activités économiques qui ont un impact matériel direct et indirect sur la biodiversité.

Barbara Buchner

Barbara BUCHNER  (Autriche)

Nommée l'une des femmes les plus influentes dans le domaine du changement climatique et l'une des 100 personnes les plus influentes dans le domaine de la politique climatique, le Dr Barbara Buchner est Directrice Générale mondiale de Climate Policy Initiative et directrice exécutive de son programme de financement climatique. Son expertise en matière de politique climatique et de financement du climat lui permet de conseiller les dirigeants en matière d'énergie climatique et d'investissements dans l'aménagement du territoire dans le monde entier et de participer à des événements de premier plan tels que la Climate Week, la Conférence ministérielle sur le financement du climat, le Sommet mondial des énergies de l’avenir, le One Planet Summit, GLOBE Capital, entre autres. Barbara dirige également le Global Innovation Lab for Climate Finance, dont l'approche publique-privée sollicite, façonne et teste des instruments de financement climatique de pointe qui permettent de lever les obstacles financiers aux projets d'énergie alternative, d'adaptation et d'utilisation des terres. En six ans, les instruments du Lab ont permis de mobiliser plus de 2,5 milliards de dollars pour le développement durable dans les pays en développement.

Pascal Canfin

Pascal CANFIN  (France)

Ancien journaliste économique, Pascal Canfin est député européen pour la deuxième fois de sa carrière et occupe le poste de président de la Commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire (ENVI) au Parlement européen. En novembre 2015, il a été nommé directeur général du WWF France, qu'il quitte en 2019 pour son mandat de député européen. Il a également travaillé comme conseiller principal sur le climat auprès du think tank World Resources Institute sur la préparation de la COP21. Il est à l’origine de l'appel à la société civile qui a permis la création de l'ONG Finance Watch. En 2012, il a rejoint le gouvernement de Jean-Marc Ayrault en tant que ministre délégué auprès du Ministre des Affaires étrangères, chargé du Développement et a été auparavant vice-président de la commission spéciale sur la crise financière en 2009, où il a négocié des lois sur les fonds spéculatifs, les produits dérivés, les bonus des traders, les agences de notation, entre autres.

Mark Carney

Mark CARNEY  (Canada)

Mark Carney est actuellement l'Envoyé Spécial des Nations unies pour l'action et les finances climatiques et le conseiller financier du Premier ministre britannique Johnson pour la COP26. Il était auparavant gouverneur de la Banque d'Angleterre (de 2013 à 2020) et gouverneur de la Banque du Canada (de 2008 à 2013). Sur le plan international, Mark Carney a été président du Conseil de stabilité financière (de 2011 à 2018), il a présidé la réunion sur l'économie mondiale et le Comité consultatif économique de la Banque des règlements internationaux (de 2018 à 2020) et a été premier vice-président du Comité européen du risque systémique (de 2013 à 2020). Il est également actuellement vice-président de Brookfield et siège au conseil d'administration de Stripe. Il est bien connu pour son discours intitulé "Breaking the tragedy of the horizon - climate change and financial stability" (Briser la tragédie de l'horizon - changement climatique et stabilité financière) prononcé devant le marché de l'assurance Lloyd's de Londres en 2015, dans lequel il désigne le changement climatique comme un risque pour la stabilité financière. Ce discours a été un tournant dans la mobilisation internationale pour la lutte contre le changement climatique dans la finance.

Christian Deseglise

Christian DESEGLISE  (France)

Expert en finance durable et en marchés émergents, Christian Déséglise est Responsable de la finance et des investissements durables chez HSBC. Auparavant, il a occupé plusieurs postes chez HSBC, notamment celui de responsable mondial des banques centrales et de responsable mondial des marchés émergents chez HSBC Global Asset Management. Il codirige l'initiative FAST-Infra visant à mobiliser des capitaux privés pour le financement d'infrastructures durables dans les pays en développement et copréside le Global Future Council on Sustainable Investments du Forum économique mondial. Il enseigne également à l'Université Columbia (New York) et a publié "Le défi des pays émergents : une chance pour la France" (2012) et de nombreux articles sur les marchés émergents et la finance durable.

Kristalina Georgevia

Kristalina GEORGEVIA  (Bulgarie)

Ancienne directrice générale de la Banque Mondiale, Kristalina Georgieva est actuellement Directrice Générale du Fonds Monétaire International (FMI). Auparavant, elle a contribué à façonner l'agenda de l'Union européenne alors qu'elle était vice-présidente de la Commission européenne chargée du budget et des ressources humaines. À ce titre, elle a supervisé la réponse de l'UE à la crise de la dette de la zone euro et à la crise des réfugiés de 2015. Mme Georgieva a commencé sa carrière à la Banque mondiale en tant qu'économiste de l'environnement en 1993. Après avoir servi pendant 17 ans et occupé de nombreux postes de direction, notamment ceux de directrice du développement durable, de directrice de l'environnement et de directrice de l'environnement et du développement social pour la région Asie de l'Est et Pacifique, sa carrière a culminé avec sa nomination au poste de vice-présidente et secrétaire générale en 2008. Mme Georgieva siège dans de nombreux groupes internationaux, notamment en tant que coprésidente de la Commission mondiale sur l'adaptation et coprésidente du Groupe de haut niveau sur le financement de l'aide humanitaire du Secrétaire général des Nations unies. Elle est l'auteur et la co-auteure de plus de 100 publications sur la politique environnementale et économique.

Yannick Glemarec

Yannick GLEMAREC  (France)

Yannick Glemarec est actuellement le Directeur Exécutif du Fonds Vert pour le Climat (FVC). Avant de rejoindre le FVC, il était le Sous-Secrétaire général et le Directeur exécutif adjoint pour la politique et le programme d'ONU Femmes. Il a également été coordinateur exécutif du Bureau du Fonds d'affectation spéciale multipartenaires et coordinateur exécutif de l'unité du PNUD pour le Fonds pour l'environnement mondial (FEM). Yannick Glemarec a également passé plus de 12 ans au PNUD, où il a occupé des postes de direction à responsabilité croissante au Viet Nam, en Chine et au Bangladesh. Il a 30 ans d'expérience dans l'élaboration de politiques internationales, la gestion de programmes à grande échelle pour le développement international, le financement du développement durable et la gestion du changement climatique.

Rodolfo Lacy

Rodolfo LACY  (Mexique)

Depuis 2018, le Dr Rodolfo Lacy est Directeur de la Direction de l'environnement de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). L'impressionnante carrière du Dr Lacy lui a permis d'acquérir une vaste expérience de l'élaboration des politiques dans le domaine de l'environnement. Auparavant, il a été vice-ministre de la politique et de la planification environnementales au ministère de l'Environnement et des Ressources naturelles du Mexique (2012-2018), négociateur en chef du changement climatique (COP19-COP23), coprésident de l'Initiative mondiale pour le méthane, membre du groupe de haut niveau de l'Avenir de l'environnement mondial (GEO6) et membre du conseil d'administration de la Climate Action Reserve en Californie, aux États-Unis. M. Lacy est titulaire d'un doctorat en sciences et ingénierie de l'environnement de l'Universidad Autónoma Metropolitana (Mexique) et d'une maîtrise en études et planification urbaines du Massachusetts Institute of Technology (MIT).

Ellen MacArthur

Dame Ellen MACARTHUR  (Royaume Uni)

Ellen MacArthur est une célèbre navigatrice britannique. Elle est devenue populaire en terminant deuxième du Vendée Globe 2001 à seulement 24 ans, puis en battant le record du monde de voile en solitaire en 2005. Elle a ensuite été faite chevalier par la reine Elizabeth II. Et en 2008, elle a reçu la Légion d'honneur des mains du président français Nicolas Sarkozy.
En 2009, elle a créé la Fondation Ellen MacArthur, qui vise à encourager le public et les entreprises à repenser, concevoir et construire un avenir durable fondé sur le concept d'économie circulaire.

Ajay Mathur

Ajay MATHUR  (Inde)

Le Dr Ajay Mathur est le Directeur Général de l'Alliance solaire internationale. Auparavant, il a dirigé l'Institut de l'énergie et des ressources (TERI), le Bureau indien de l'efficacité énergétique (BEE), et a été chargé d'intégrer l'efficacité énergétique dans les maisons, les bureaux et les industries par le biais d'un certain nombre d'initiatives innovantes. Il a été l'un des principaux négociateurs en matière de changement climatique et le porte-parole de l'Inde lors de la COP21. Au sein du TERI, il a été le fer de lance de l'accélération des actions en faveur d'une économie à faible émission de carbone et plus propre, grâce à l'adoption d'énergies renouvelables dans le secteur indien de l'électricité, à l'amélioration de l'efficacité des bâtiments et de l'industrie, et à la promotion de la qualité de l'environnement par le recyclage des déchets matériels et les solutions basées sur la biotechnologie. Il a également présenté les sommets annuels sur le développement durable au cours de son mandat à TERI. Enfin, il a été membre du Conseil du Premier ministre indien sur le changement climatique et coprésident de la Commission mondiale sur les transitions énergétiques.

Hiro Mizuno

Hiro MIZUNO  (Japon)

Envoyé spécial de l'ONU pour les finances innovantes depuis 2021, Hiro Mizuno est l'ancien directeur exécutif du plus grand fonds de pension au monde, le Government Pension Investment Fund of Japan (GPIF). Il a occupé plusieurs postes dans le domaine de la finance, tant dans le secteur public que privé. Il est membre fondateur de la Leadership Initiative for Climate Finance et a été membre de l'Alliance mondiale des investisseurs pour le développement durable. Il siège actuellement au conseil d'administration de l'Association pour les principes d'investissement responsable.
En 2017, il a été récompensé pour sa "contribution individuelle exceptionnelle" en tant qu'investisseur responsable, innovation et leadership industriel.

Jeremy Oppenheim

Jeremy OPPENHEIM  (Royaume Uni)

Économiste, conseiller d'entreprise et rassembleur de coalitions, Jeremy Oppenheim est animé par une idée simple : s'attaquer aux grands défis de notre temps par un changement urgent et structurel de nos systèmes économiques. Il a cofondé SYSTEMIQ en 2016, une entreprise qui se consacre à accélérer la réalisation des objectifs mondiaux de l'ONU et de l'accord de Paris, en transformant les marchés, les modèles économiques et les classes d'actifs dans trois systèmes économiques : l'utilisation des terres/nature, l'énergie propre et les matériaux (en particulier les plastiques).
Il est également directeur mondial de la Commission pour l'alimentation et l'utilisation des sols (FOLU), président de la Blended Finance Taskforce et président de l'organisation à but non lucratif Global Action Plan. Il est l'auteur principal du rapport "Better Growth, Better Climate" du projet New Climate Economy et du rapport "Better Business, Better World" de la Business & Sustainable Development Commission.

Mari Pangestu

Mari PANGESTU  (Indonésie)

Mari Pangestu est la Directrice Générale chargée de la politique de développement et des partenariats de la Banque mondiale. À ce titre, elle dirige et supervise le groupe de recherche et de données (DEC) de l'institution, les groupes de pratique mondiaux et la fonction Relations extérieures et institutionnelles (ECR). Ayant été ministre indonésienne du commerce et ministre du tourisme et de l'économie créative, Mme Pangestu rejoint la Banque avec une expertise exceptionnelle en matière de politique et de gestion. Elle jouit d'une excellente réputation en tant qu'experte internationale sur une série de questions mondiales et possède une vaste expérience de plus de 30 ans dans le milieu universitaire, dans les organisations internationales et les gouvernements, dans des domaines liés au commerce international, à l'investissement et au développement dans des contextes multilatéraux, régionaux et nationaux. Plus récemment, elle a été Senior Fellow à la Columbia School of International and Public Affairs et professeur d'économie internationale à l'Université d'Indonésie, et membre du conseil d'administration du Centre for Strategic and International Studies (CSIS), Jakarta.

Bertrand Piccard

Bertrand PICCARD  (Suisse)

Issu d'une lignée légendaire d'explorateurs qui ont conquis la stratosphère et les abysses, Bertrand Piccard a marqué l'histoire en faisant le tour du monde sans escale en ballon et en avion solaire sans carburant. Pionnier à considérer l'écologie sous l'angle de la rentabilité, il a fondé la Fondation Solar Impulse et identifié plus de 1000 solutions efficaces pour protéger l'environnement de manière rentable. Bertrand consacre sa vie à démontrer les opportunités qui résident dans le développement durable et à susciter l'intérêt pour des solutions qui protègent l'environnement de manière rentable. Pionnier de nouvelles façons de penser conciliant écologie et économie, il utilise ses exploits d'exploration pour motiver les gouvernements et les industries à agir.

François-Henri Pinault

François-Henri PINAULT  (France)

François-Henri Pinault est Président et Directeur Général du Groupe Kering depuis 2005, qu'il a progressivement transformé en un groupe de luxe mondial. Il a fait de Kering un pionnier du développement durable et s'est profondément engagé en faveur des femmes, deux causes qui lui tiennent particulièrement à cœur. Il préside également la Fondation Kering, créée en 2009 pour lutter contre les violences faites aux femmes. Sa vision d'un Luxe moderne, authentique et responsable est au cœur du succès de Kering et de son ambition d'être le groupe de Luxe le plus influent au monde en termes de créativité, de durabilité et de performance économique à long terme. En 2019, Il est à l'origine de la création de The Fashion Pact, une coalition mondiale d'entreprises de l'industrie de la mode et du textile, toutes engagées dans un tronc commun d'objectifs environnementaux clés dans trois domaines : la lutte contre le réchauffement climatique, la restauration de la biodiversité et la protection des océans.

Patricia Ricard

Patricia RICARD  (France)

Nommée à la présidence de l'Institut océanographique Paul Ricard en 2005, Patricia Ricard s'est engagée activement dans la protection de l'environnement depuis plus de 30 ans. Sous sa présidence, elle mis en lumière le rôle crucial de l'Océan dans la lutte contre le changement climatique et a consacré son énergie à la sensibilisation des citoyens et des décideurs politiques. Entre 2010 et 2015, elle s'est également engagée auprès du Conseil économique, social et environnemental (CESE) français pour lequel elle a produit un rapport sur le biomimétisme sur la promotion de la nature et des solutions basées sur la science. Depuis, elle est la vice-présidente de la Plateforme Océan & Climat, un consortium de 70 organisations majeures agissant pour la conservation des Océans. Elle contribue à créer des ponts entre la science et les décideurs politiques dans le cadre des ODD 13 et 14 et plaide pour l'inclusion de l'océan dans l'agenda de la CCNUCC. En 2019, elle a codirigé le chantier " Renforcer la résilience des écosystèmes marins" du One Planet Lab, dont les résultats et recommandations ont été présentés aux sommets One Planet de Nairobi et de Biarritz en marge du G7. Elle a également été nommée chef de la délégation française pour le Sommet des Deux Rives.

Rémy Rioux

Rémy RIOUX  (France)

Rémy Rioux est le Directeur Général de l'Agence française de développement (AFD) depuis 2016. Expert en économie et en institutions financières internationales, il a occupé des postes de haut niveau dans une carrière consacrée au développement et à l'Afrique. Après avoir été directeur de cabinet du ministre de l'Économie et des Finances Pierre Moscovici, il a été nommé par Laurent Fabius Secrétaire Général Adjoint du Ministère des Affaires étrangères et du Développement international, et a coordonné l'agenda financier de la présidence française de la COP21.
En 2017, il est également devenu président de l'International Development Finance Club (IDFC), le principal groupe de 26 banques de développement nationales et régionales et un grand fournisseur de financement du développement et du climat à l'échelle mondiale.

Frédéric Samama

Frédéric SAMAMA  (France)

Frédéric Samama est Responsable de l’investissement responsable chez Amundi Group et est le fondateur de la Sovereign Wealth Fund (SWF) Research Initiative. Auparavant, il supervisait les Corporate Equity Derivatives au sein de Crédit Agricole Corporate Investment Banking à New York et à Paris. Au cours de son mandat, il a élaboré et mis en œuvre le premier programme international d'achat d'actions par les salariés avec effet de levier, un système désormais largement utilisé par les entreprises françaises. Il a conseillé le gouvernement français dans différents domaines, notamment les mécanismes d'investissement des salariés, la régulation des marchés et la finance climatique, et possède une longue expérience de l'innovation au carrefour de la finance et de la politique gouvernementale. Ces dernières années, il s'est concentré sur le changement climatique en combinant l'innovation financière, la recherche et les recommandations en matière d'élaboration de politiques, en conseillant des banques centrales, des fonds souverains et des décideurs politiques.

Mary Schapiro

Mary SCHAPIRO  (Etats Unis)

Mary L. Schapiro est la vice-présidente chargée des politiques publiques mondiales de Bloomberg. Elle travaille chez Bloomberg depuis octobre 2018, et occupe également le poste de conseillère spéciale auprès du fondateur et président. Mme Schapiro supervise les priorités de Bloomberg en matière de politique publique et de réglementation à l'échelle mondiale. Son service en tant que 29ème président de la Securities and Exchange Commission (SEC) a couronné des décennies de leadership réglementaire. Elle a été la première femme à présider la SEC et la seule personne à avoir été présidente de la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) et de la Financial Industry Regulatory Authority (FINRA). Mme Schapiro est également conseillère de Bloomberg à plusieurs titres, notamment en tant que responsable du groupe de travail du Conseil de stabilité financière sur les informations financières liées au climat (TCFD). Elle est également vice-présidente de la Climate Finance Leadership Initiative, créée à la demande du secrétaire général des Nations unies pour travailler sur le renforcement du financement du climat.

Joseph Stiglitz

Joseph STIGLITZ  (Etats Unis)

Le professeur Joseph Stiglitz enseigne à la Columbia Business School, à la Graduate School of Arts and Sciences (département d'économie) et à la School of International and Public Affairs. De 1997 à 2000, il a été économiste en chef de la Banque mondiale et premier vice-président chargé de l'économie du développement. Avant cela, il a fait partie de l'équipe économique du président Clinton en tant que membre du Conseil des conseillers économiques des États-Unis de 1993 à 1995 et en tant que président de 1995 à 1997. En 2001, il a reçu le prix Nobel d'économie pour son analyse des marchés à information asymétrique. Stiglitz est un spécialiste et un enseignant renommé d'une nouvelle branche de l'économie qu'il a créée, « l'économie de l'information ». Reconnu dans le monde entier comme un éducateur économique de premier plan, il a écrit des manuels qui ont été traduits dans plusieurs dizaines de langues.

Pavan Sukhdev

Pavan SUKHDEV  (Inde)

Président de WWF depuis 2017, Pavan Sukhdev est un scientifique de formation, un banquier international de formation et un économiste de l'environnement par passion. Des années de travail sur la durabilité et l'économie invisible de la nature l'ont conduit à être nommé à la tête de "l'Initiative pour une économie verte" des Nations unies et à diriger l'étude TEEB (The Economics of Ecosystems and Biodiversity) du G8+5. Dans son livre « Corporation 2020 », il décrit quatre changements dans les micro-politiques et les réglementations qui peuvent rapidement transformer l'entreprise d'aujourd'hui en une "économie de la permanence" verte et équitable. En tant que fondateur et PDG de GIST, sa société de conseil en durabilité, Pavan travaille avec des gestionnaires d'actifs, des cadres supérieurs et des hauts fonctionnaires sur les techniques de transition, en mettant l'accent sur les mesures de la durabilité. Pavan est un ambassadeur de bonne volonté de l'ONU Environnement, qui promeut la mise en œuvre de la TEEB et les transitions vers une économie verte inclusive. Il a siégé aux conseils d'administration de Conservation International (CI), de la Global Reporting Initiative (GRI), du Stockholm Resilience Centre (SRC) et du conseil consultatif de la TEEB. Pavan a remporté plusieurs prix pour son travail, notamment le Blue Planet Prize (2016) et le Tyler Prize (2020).

Laurence Tubiana

Laurence TUBIANA  (France)

Laurence Tubiana est Directrice Générale de la Fondation européenne pour le climat (FEC), Présidente du Conseil d'administration de l'Agence française de développement (AFD) et professeur à Sciences Po Paris. Avant de rejoindre la FEC, Laurence était l'ambassadrice de la France pour le changement climatique et représentante spéciale pour la COP21, et à ce titre, elle a été l'un des principaux artisans de l'accord historique de Paris. Après la COP21, elle a été nommée Championne de haut niveau pour l'action climatique. Laurence apporte des décennies d'expertise. De 1997 à 2002, elle a été conseillère principale pour l'environnement auprès du Premier ministre français Lionel Jospin. De 2009 à 2010, elle a créé et dirigé la nouvelle direction des biens publics mondiaux du ministère français des affaires étrangères. Elle a fondé en 2002 et dirigé jusqu'en 2014 l'Institut du développement durable et des relations internationales (IDDRI). Elle a occupé des postes universitaires, notamment à Sciences Po et comme professeur d'affaires internationales à l'université de Columbia. Elle a été membre de nombreux conseils et comités scientifiques, dont le Comité chinois pour l'environnement et le développement international (CCICED).

Antha Williams

Antha WILLIAMS

Antha Williams dirige le programme environnemental de Bloomberg Philanthropies, qui soutient des initiatives environnementales visant à améliorer la durabilité des villes du monde entier, à accélérer la transition vers des énergies propres, à lutter contre la surpêche et à protéger les récifs coralliens, et à aider les entreprises et les investisseurs à mieux comprendre les risques et les opportunités financières liés au climat.
Elle était auparavant productrice consultante sur From the Ashes, un long métrage sur les communautés américaines aux prises avec l'héritage de l'industrie du charbon. Mme Williams a également occupé le poste de vice-présidente senior de Corridor Partners, une société spécialisée dans le climat et les énergies propres. Elle siège actuellement aux conseils d'administration du C40 Cities Climate Leadership Group, de la Fondation européenne pour le climat, de la League of Conservation Voters et d'Oceans 5.

Durwood Zaelke

Durwood ZAELKE  (Etats Unis)

Durwood Zaelke est le fondateur et le président de l'Institut pour la gouvernance et le développement durable (IGSD) à Washington DC et Paris, qui se concentre sur les stratégies d'atténuation rapide qui évitent le réchauffement maximal au cours de la prochaine décennie critique afin de ralentir les rétroactions climatiques et d'éviter les points de basculement irréversibles. Avant l'IGSD, M. Zaelke a cofondé et présidé le Center for International Environmental Law (CIEL) à Washington et à Genève (1989-2003) ; il a fondé et dirigé le programme de droit international et comparé de l'environnement au Washington College of Law de l'American University (1990-2004) ; a fondé et dirigé le programme international de EarthJustice (1988-1989) ; et a dirigé l'International Network for Environmental Compliance & Enforcement (2001-2015). M. Zaelke est professeur adjoint à la Bren School of Environmental Science & Management de l'université de Californie à Santa Barbara, où il a cofondé le programme de gouvernance pour le développement durable. Il est l'auteur de « International Environmental Law & Policy » (6e édition à paraître en 2021). En 2017, il a reçu le prix du leadership politique des Nations Unies pour l'ozone, ainsi que le prix du leadership scientifique pour avoir contribué à l'adoption de l'amendement de Kigali. En 2008, il a reçu le Climate Protection Award de l'EPA et son Ozone Protection Award pour avoir renforcé la protection du climat dans le cadre du protocole de Montréal.

Philippe Zaouati

Philippe ZAOUATI  (France)

Philippe Zaouati est le Directeur Général de Mirova, société de gestion spécialisée dans l'investissement durable reconnue comme l'un des pionniers de la finance verte et durable. Après une carrière dans différentes institutions financières, dont la Caisse des Dépôts et le Crédit Agricole, notamment comme expert en gestion quantitative, il se consacre depuis dix ans au développement de l'investissement responsable. Auteur de plusieurs ouvrages dont « La finance verte commence à Paris » en 2018 et « Finance durable : sonner la deuxième chance » en 2020, il a contribué aux évolutions des marchés et de la réglementation en France et en Europe. Successivement président des comités Investissement Responsable de l'AFG et de l'EFAMA, membre du groupe d'experts de haut niveau sur la finance durable à la Commission européenne en 2018, cofondateur et président de l'initiative Finance for Tomorrow, il a notamment contribué au développement des labels d'investissement responsable et des standards de transparence sur le climat. Depuis 2015, il est particulièrement impliqué dans le développement de l'investissement à impact, notamment dans le capital naturel. Il est cofondateur et président du think tank « Osons le Progrès » qui se veut être un laboratoire d'idées progressistes.