Pour engager la transition, six fonds souverains se mobilisent pour reconstruire la finance mondiale autour des objectifs de l’Accord de Paris. Ils appellent les investisseurs à intégrer le risque climatique et ainsi infléchir la trajectoire de l’économie mondiale vers une croissance durable, en évitant des risques catastrophiques pour la planète.
 

6

fonds souverains engagés

L' annonce

Six grands fonds souverains s’engagent à intégrer les opportunités financières liées à la croissance verte et les risques liés au changement climatique dans la gestion de leurs actifs. Ensemble, ils pèsent plus de 3 000 milliards de dollars d’actifs et veulent bâtir un nouveau modèle pour la finance de demain… Leur taille et le volume de leurs perspectives d’investissement en font des acteurs clés pour engager le changement.

Les grands principes :

  • adapter les investissements aux impératifs du changement climatique ;
  • inciter les entreprises émettrices de gaz à effet de serre à s’approprier les problématiques environnementales ;
  • intégrer les risques et les opportunités liés au changement climatique dans les stratégies financières.

Ce qui a été accompli

Les membres du groupe de travail ont élaboré un “Cadre” pour que l’analyse des changements climatiques soit intégrée à la gestion de portefeuilles d’actifs, de grande taille, à long terme et diversifiés.

A partir des bonnes pratiques définies dans ce “Cadre”, les six fonds souverains veulent promouvoir, parmi les détenteurs d’actifs à long terme, une conception commune des principes, des méthodologies et des indicateurs liés aux questions climatiques. Ils appellent aussi les investisseurs à présenter des données publiques sur leur stratégie bas carbone.  
 

Les prochaines étapes

Les mois qui viennent permettront de partager aussi largement que possible les bonnes pratiques en matière de financement pour le climat et d’encourager tous les investisseurs institutionnels à long terme à appliquer les principes définis dans ce “Cadre”.
 

“En utilisant ce “cadre”, les fonds souverains pourront renforcer leur création de valeur à long terme, améliorer leur profil de risque et de rendement, et augmenter la résilience de leur portefeuille sur le long terme en prenant en compte les questions climatiques et en les intégrant à leur processus de prise de décision.”

Déclaration des six fonds souverains signataires