Le groupe de travail, présidé par Mike Bloomberg, publie des recommandations pour aider les entreprises à changer de stratégie. La TCFD dresse régulièrement des constats de l’évolution de la mise en œuvre de ses recommandations. Son rapport périodique 2020 note ainsi que de 513 organisations engagées à mettre en pratique les recommandations de la TCFD lors de l’OPS de septembre 2018, elles sont aujourd’hui 1 500 dans le monde à avoir exprimé leur soutien. Ceci représente près de 60% des plus grandes entreprises mondiales.
La dynamique a permis d’accélérer de nouvelles pratiques par des grands groupes financiers et le cadre de la TCFD tend à devenir un standard (par exemple au Japon, en Nouvelle Zélande ou au Royaume-Uni). Le rapport 2020 souligne néanmoins que les entreprises ont encore du mal à intégrer certains points importants et identifie des axes d’amélioration.

Objectif : inciter les entreprises à mesurer l’empreinte carbone de leurs investissements et à évaluer l’impact potentiel du changement climatique sur leurs activités.

Résumé des recommandations de la TCFD :

 

La TCFD identifie également 7 principes à une transparence performante : les informations communiquées doivent être pertinentes ; ces informations doivent être spécifiques et complètes ; claires, équilibrées et compréhensibles ; elles doivent être cohérentes dans le temps ; comparables entre les entreprises d’un secteur, d’une industrie ou d’un portefeuille ; elles doivent également être fiables, vérifiables et objectives ; et fournies en temps utile. 

Lancement : One Planet Summit, Paris, 12 décembre 2017.

Membres : 1600+ organisations au travers de 70 pays.

En savoir plus : fsb-tcfd.org/about/