Le Network for Greening the Financial System réunit les banques centrales et superviseurs engagés à mieux prendre en compte les risques que fait peser le changement climatique sur la stabilité financière mondiale.

Les effets du changement climatique ont un impact direct sur nos économies et les risques associés des conséquences sur la stabilité du système financier. Le Réseau pour verdir le système financier (Network for Greening the Financial – NGFS) regroupe les acteurs engagés, dont l’objectif est d’accélérer les travaux des banques centrales et des superviseurs sur les risques climatique et environnemental et sur le renforcement de la finance verte. Le NGFS participe à la réponse mondiale nécessaire pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris, en complément des actions des gouvernements en matière climatique. Il aide ainsi à renforcer le rôle du système financier dans la gestion des risques liés au changement climatique et à mobiliser des capitaux pour des investissements verts et à faible intensité de carbone.

Lancé à l’occasion de la première édition du One Planet Summit en décembre 2017 par 8 premiers membres, le NGFS comprend désormais 121 banques centrales et superviseurs et 19 observateurs, chargés de la surveillance de :

  • 100 % des banques mondiales systématiquement importantes

  • 80 % des groupes d'assurance actifs à l'international

image
Des options concrètes pour les banques centrales afin d’intégrer les risques liés au climat dans leur cadre opérationnel

Le dernier rapport publié par le NGFS “Adapting central bank operations to a hotter world: Reviewing some options” examine un éventail d’options à disposition des banques dans trois de leurs domaines d’actions : opérations de crédit, politiques de garantie et achats d'actifs.

Elles possèdent désormais un cadre d’action modulable en fonction de leur mandat, de leur environnement juridique et de leur évaluation individuelle.

Les travaux du réseau s’organisent autour de 2 objectifs principaux :

  1. Partager analyses et innovations afin de mesurer les risques à long terme associés au changement climatique ;
  2. Favoriser le développement des opportunités liées au financement de la transition.

Pour aider ses membres à « passer à l’action », le NGFS a publié 6 recommandations en avril 2019 et travaille depuis sur des guides (livrables opérationnels à l’usage de ses membres, reposant sur les meilleurs pratiques du Réseau) et des documents d’analyse technique. Il recommande :

  • D’intégrer les risques liés au climat dans le suivi de la stabilité financière et la supervision micro-prudentielle ;
  • D’intégrer des facteurs liés au développement durable dans la gestion des portefeuilles pour compte propre ;
  • De remédier aux lacunes en matière de données ;
  • De sensibiliser davantage et renforcer les capacités d’analyse, encourager l’assistance technique et le partage des connaissances ;
  • De parvenir à une publication d’informations financières en rapport avec le risque climatique et environnemental sur des bases solides et homogènes au plan international, grâce notamment aux recommandations de la TCFD (Taskforce on climate-related financial disclosure sous l’égide du Financial Stability Board) ;
  • De favoriser le développement d’une taxonomie des activités économiques au niveau international.
85% du PIB mondial
Les 89 membres du NGFS représentent des des juridictions qui contribuent à hauteur de 85% au PIB mondial et à hauteur de 75% aux émissions de gaz à effet de serre.

 

En 2020, 45% des membres du NGFS avaient adopté des pratiques d’investissement durable et responsable.

Renforcer la surveillance des risques liés au climat des institutions financières

  • Publication d'un Guide pour les superviseurs sur l'intégration des risques liés au climat et à l'environnement dans la surveillance prudentielle
  • Examiner le rôle des superviseurs dans l'évaluation des plans de transition des institutions financières

  • Approfondir la surveillance prudentielle du risque de litige lié au climat

Développer des scénarios climatiques pour le système financier

  • Publication de trois millésimes de scénarios de risques climatiques NGFS pour aider les acteurs des secteurs public et privé à effectuer une analyse détaillée des risques financiers posés par le changement climatique
  • Continuer à réitérer des scénarios pour améliorer son utilisation - par exemple en élargissant la portée pour inclure des scénarios à court terme, des risques physiques et une granularité sectorielle

Atteindre le zéro net pour les banques centrales

  • Publication du Guide d'investissement durable et responsable pour la gestion de portefeuille des banques centrales afin de permettre aux régulateurs de montrer l'exemple et d'inclure des considérations de durabilité dans leur gestion de portefeuille

  • Explorer des mesures appropriées pour la divulgation par les banques centrales des risques liés au climat et à l'environnement, y compris la structure et la stratégie de gouvernance liées au climat

Examiner l'impact du changement climatique sur la politique monétaire

  • Fournir aux banques centrales les outils nécessaires pour donner un sens aux implications du changement climatique sur les politiques monétaires

  • Explorer les opérations de politique monétaire connexes et revoir les pratiques existantes

Combler les lacunes des données liées au climat

  • Publication du répertoire de données NGFS en tant que catalogue vivant des métriques et sources de données disponibles liées au climat

  • Publication d'un rapport final sur la réduction des lacunes dans les données afin de fournir des recommandations politiques sur l'amélioration de la disponibilité, de la qualité et de la comparabilité des données liées au climat

  • Mettre en place un réseau d'experts en données pour continuer à contribuer aux problèmes de données climatiques

Intensifier les efforts de renforcement des capacités et de formation

  • A rejoint le lancement de l'initiative Climate Training Alliance en 2021 pour améliorer la disponibilité des ressources de formation pour les autorités

  • Développer un programme de formation, pour aider les banques centrales et les superviseurs à renforcer leurs capacités de manière progressive, des connaissances de base à des ensembles de compétences plus avancées et spécifiques

Faire progresser les discussions mondiales en collaboration avec les secteurs privés et public

  • Intégrer les risques liés à la nature dans l'ensemble de l'initiative NGFS

  • Sensibiliser au financement mixte et lever les obstacles réglementaires et pratiques potentiels

  • Recherche sur des sujets émergents

Une transition efficace vers le net zéro nécessitera un effort concerté dans l'ensemble de l'écosystème. Les banques centrales et les régulateurs financiers ont un rôle important à jouer dans cet effort. Premièrement, ils doivent veiller à ce que le secteur financier reste résilient face aux risques physiques et de transition posés par le changement climatique. . Deuxièmement, ils doivent contribuer à mobiliser les financements nécessaires à la décarbonation de l'économie mondiale. Avec 140 membres et observateurs désormais, le NGFS continuera à collaborer avec des partenaires clés au sein de l'écosystème pour verdir le secteur financier et soutenir l'action climatique mondiale.
Ravi Menon, Président du NGFS

De ses huit membres fondateurs, le réseau s’est rapidement élargi pour accueillir davantage de membres et d’observateurs, en provenance des 5 continents. La liste actualisée de ses membres en consultable ici.

La gouvernance du NGFS est définie dans sa charte : le réseau dispose d’un comité de direction qui élit le ou la président(e) pour une durée de 2 ans renouvelable. Le NGFS est actuellement présidé par Ravi Menon (Directeur général de l'Autorité monétaire de Singapour), et la Banque de France assure le Secrétariat permanent du Réseau.

Les chiffres clés du réseau ainsi que son avancement sont disponibles dans le rapport annuel de la coalition.
Toutes les informations relatives au NGFS, y compris l’ensemble des publications d’analyse et de recherche produites et les rapports annuels, sont consultables sur son site internet.

@NGFS
En images