Le Fashion Pact est une coalition mondiale regroupant des entreprises de la mode et du textile (prêt-à-porter, sport, lifestyle et luxe) ainsi que des fournisseurs et distributeurs, qui amorcent une transformation de leurs pratiques et plus largement du secteur en poursuivant les objectifs environnementaux suivants : l’enrayement du réchauffement climatique, la restauration de la biodiversité et la protection des océans. Plus de 60 entreprises du secteur du luxe tout comme de la grande consommation ont adhéré au Fashion Pact, parmi lesquels figurent Adidas, Chanel, Hermès, H&M, Inditex, Kering ou encore Nike.

Depuis le lancement de l’initiative en août 2019, les membres du Fashion Pact progressent dans la mise en œuvre de leurs engagements communs, dans le cadre d’un programme de travail développé par le secrétariat du Fashion Pact, en lien avec des experts dans les thématiques citées ci-dessous. Parmi les activités conjointes des membres figurent des webinaires sur la prise en compte de la biodiversité dans les processus de production des entreprises concernées. Une collecte de données a été lancée courant de l’été 2020 afin de développer une base de référence pour la mesure des progrès réalisés par les membres dans la mise en œuvre des engagements liés au climat, à la biodiversité et aux océans. Un premier rapport de suivi sera publié le 12 octobre, sur la base des données collectées.

Objectifs :

  • Les membres du Fashion Pact s’engagent à mettre en œuvre les actions suivantes :

    CLIMAT

  • Mise en œuvre des 16 principes de la Charte de l'industrie de la mode pour l’action climatique avec l’ambition de mettre en œuvre des Science Based Targets.
  • Approvisionnement durable des matières premières essentielles: 25% de matières premières essentielles à faible impact sur le climat (par exemple : biologique, régénératrice, durable, etc.) d’ici 2025.

  •  50% d’énergies renouvelables au sein de leurs propres exploitations d’ici 2050 et 100% d’ici 2030. Encourager la mise en œuvre des énergies renouvelables dans tous les processus de fabrication à fort impact tout au long de la chaîne d’approvisionnement.

       BIODIVERSITE

  • Elaboration de stratégies biodiversité d’ici fin 2020, qui mettent en évidence les domaines dans lesquels des interventions prioritaires doivent être mises en œuvre tout au long des chaines d’approvisionnement afin de 1) prévenir toute perte d’espèces 2) empêcher la perte ou la dégradation des écosystèmes naturels et 3) soutenir la restauration des services que la nature fournit à la société.
  • Taux de déforestation nul et à protection et à la gestion durable des forêts naturelles d’ici 2025.

        OCEANS

  • Eliminer le « plastique à usage unique » dans les emballages B2C d’ici 2050 et dans les emballages B2B d’ici 2030.
  • Garantir qu’au moins 50% de tous les emballages utilisés dans le B2C d’ici 2025 et dans le B2B est à 100% recyclés d’ici 2030.

Initiative : Kering, idée issue du One Planet Lab

Lancement : G7, Biarritz, 24-26 août 2019

Membres : 23 entreprises du secteur du luxe et de la grande consommation, dont 4 des 10 plus grosses capitalisations boursières du secteur (Kering, Hermès, Inditex, Adidas)

En savoir plus :