Accompagner la transition des systèmes agricoles et alimentaires pour faire face au changement climatique et l’érosion de la biodiversité grâce à un outil innovant dont la performance a été éprouvée depuis 2018.

DeSIRA (Development Smart Innovation through Research in Agriculture) est la contribution de la Commission européenne à l’initiative pour l’adaptation des pratiques agricoles des pays du Sud au changement climatique, la promotion de l’agro-écologie et l’accompagnement des petits exploitants lancée lors du premier One planet summit. DeSIRA vise à accélérer le développement des agricultures des pays du Sud, principalement africains, en s’appuyant sur les résultats de la recherche. Ce concept original entre « recherche action » et déploiement de l’innovation est particulièrement adapté à la transformation rapide des systèmes agricoles et alimentaires des pays partenaires pour les rendre plus résilients aux effets du changement climatique. La science est mobilisée pour construire, avec les autres acteurs, des solutions d’application immédiate dont l’impact est apprécié en continu.

Desira contribue par ses projets à la transformation durable et opérationnelle des systèmes agricoles et alimentaires dans les pays à revenus bas et intermédiaires, pour une adaptation au changement climatique. 
DeSIRA renforce et s’appuie sur les organisations de recherche agronomique en Europe et dans les pays du Sud, ainsi que sur leurs réseaux partenariaux, pour promouvoir des trajectoires d’innovation à engager dès maintenant et à grande échelle.
 

image 1
Adapter l’accès aux ressources agro-pastorales dans un contexte de changement climatique pour l’élevage pastoral au Tchad (ACCEPT)

L’objectif est de contribuer au renforcement de la résilience des pasteurs et agro-pasteurs face au changement climatique en adaptant l’accès aux ressources agro-pastorales et en co-concevant des innovations pour les pasteurs et agro-pasteurs du Tchad

Innover autrement
DeSIRA promeut et soutient l’importance de l’innovation pour appuyer, dans les Suds la transformation des systèmes agricoles et alimentaires pour faire face aux défis globaux (climat, biodiversité, sécurité alimentaire). 

Promouvoir de nouvelles pratiques de recherche 

  • Pratiquer une recherche pour le développement qui valorise les connaissances scientifiques et locales, renforcer les capacités d’innovation d’un large nombre d’acteurs (: paysans, organisations paysannes, communautés rurales,, ONGs, firmes du secteur privé, organisations du secteur public.)
  • Appuyer les capacités des chercheurs des Suds, renforcer les organisations scientifiques nationales pour  améliorer l’identification des priorités de recherche et la conduite de recherche de qualité et utile pour l’action
  • Combiner des approches de recherche académique, de recherche participative et de recherche-action, avec des recherches en laboratoire et des recherche en milieu paysan. Les produits des recherches sont  la production de connaissances, la conception de technologies et de méthodes, du renforcement des réseaux par des actions de facilitation, du renforcement des capacités ainsi que de  l’expertises.

80 projets
80 projets ont été soutenus entre 2018 et 2020 en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud

Chaque année, de 2018 à 2020, le choix des projets a été effectué par la DG Devco sur base de propositions formulées par les délégations de l’Union européenne dans les pays du Sud, par les Etats Membres de l’UE en collaboration avec des  acteurs de la recherche des pays européens. 

2018 (contrats signés en 2019) : 

  • Recherche et Innovation : 20 projets dans 20 pays (dont 6 projets multi-pays) : 100M€ (dont le co-financement)
  • Gouvernance de la recherche : Appuis à GFAR, TAP/FAO et l’organisation CAADP : 40M€ (UE) et 12,5M€ (FIDA).

2019 (contrats signés fin 2020) :

  • 22 projets, 31 Pays, 112M€ (dont le co-financement)

2020 (contrats à signer d’ici fin 2021) :
Le budget alloué est de 65M€ d’origine mixte DeSIRA et GCCA+

  • Propositions Délégations DG Devco : 16 projets, 16 pays ;
  • Propositions Etats membres : (Luxembourg, Belgique, Espagne : 1,5M€ ; France 2M€ ; Allemagne 7M€, Irlande 1,1M€, Espagne 0,4M€) : 5 projets , 13 pays.
Pour en savoir plus